papeterie de Crécy (Cher)

(Mehun sur Yèvre)

cadastre Crecy

  Extrait du cadastre de Crecy proche de Mehun sur Yèvre (Archives départementales du Cher)
-
Crécy-Mehun sur Yèvre 1660-1700

René Bonnet et Antonia Androdias


Le mariage eut lieu le 15 juillet 1669 :

Le quinz° juillet mil six cent soixante neuf de St Laurent mariage a esté célébré en l'esglise St Symphorien entre René Bonnet et Antonia Androdias, tous deux assistés de leurs parens et amis. Faict en présence de Jean Bigot et Pierre Billet, tesmoins cy.


Georges Androdias et Magdeleine Jolivet


Maître paspetier à Crecy. Mariés à une date indétermineée

Archives départementales du Cher E. 2513-2 (liasse) 48 pièces

n° 23. Promesse faite par le sieur Georges Androdias, marchand papetier, demeurant au bourg de Crécy, à Jean Cardinal, marchand demeurant en la ville de Bourges, paroisse de Saint-Jean-le-Vieil, de lui payer « la somme de 291 livres restante à payer de deux obligations de plus grande somme receues par Pastoureau et Nibelle, notaires royaux à Bourges, les XXIX° octobre 1649 et XXII° mars 1650 pour le payement de laquelle ledit Androdias et prudent homme Guillaume Hervey, marchand demeurant en Ia ville de Mehung se sont solidairement,, obligez et obligent de fournir chacune sepmaine à compter de ce jour d’huy et continuer sans interruption jusqu'au parfait payement de icelle somme, vingt rames de papier fin et commun au prix de vingt-cinq solz le commun et de trente-cinq sols le fin ».

Enfants du couple :
Jacques Borsin et Marguerite Girault

Le couple s'était marié à Crecy le 21 août 1679 :

L’an mil six cent soixante dix neuf le vingt unième aoust après les fiançailles et publications faites suivant les ordonnances de ce diocèse et des trois bans d’entre Jacques Borsin fils de Mr Jacques Borsin marchand papetier demeurant à Plombières diocèse de Langres et Claude Dumay comme apert sur certificat du vingt sept juillet mil six cent soixante dix neuf signé de Mr le curé de Plombières Petito et procuration dud. Jacques Borsin père en présence de Genreau notaire les dits pour et un et visée et certifiée ..................... Et Marguerite Girault fille de Mr Jean Girault aussi marchand papetier et Marie Lesourd de la paroisse de Crecy et ne s’estant trouvé empêchement, je soussigné curé de la paroisse de Crecy les ai reçu à la bénédiction nuptiale, laquelle je leur ai donné après qu’ils se  sont donné leur mutuel consentement de mariage selon la forme prescrite par l’église, en présence de Jean Girault  père, Claude Louvet, Martin Robinet et Jean Pergot, tesmoins qui assisté audit mariage et ont déclaré ne scavoir signer. 

Enfants, nés à Crecy :
Claude Louvet et Renée Aymon (Esmond)

Le couple venait de la papeterie de Reignac (Indre et Loire) où il s'était marié le 22 avril 1668.

Enfant :
Claude Louvet et Renée Esmond quittèrent la papeterie de Crecy pour prendre la direction de celle de Sainte Lizaigne (Indre) où nous les retrouvons dès 1682

Gaspard Couty et Catherine Girard


Gaspard Couty et Catherine Girard venaient de la papeterie de Courçay (Indre et Loire) où ils s’étaient mariés le 21 juin 1677.

Arrivés à Crecy vers 1687 ils eurent au moins deux autres enfants :
Le couple Gaspard Couty /Catherine Girard quitta la papeterie de Crécy pour aller travailler un temps à celle de Sainte-Lizaigne. Puis de retour à Crecy un autre enfant vit le jour : Gaspard Couty est décédé le 3 décembre 1697 à l'âge de 45 ans. Présents à l'enterrement Claude et Jean Couty

Samson Aymon/Esmond et Anne Deveau

Samson aymon ou Esmond, maître papetier originaire de Touraine était devenu veuf de Marguerite Bonnabault le 6 septembre 1688

Il se remaria à Mehun sur Yèvre le 8 janvier 1689 :

L’an mil six cent quatre vingt neuf le huitième jour du mois de janvier après les fiancailles et publications faites suivant les ordonnances des trois bans de mariage d’entre Samson Esmond M° paptier veuf en dernières nopces de Marguerite Bonnabault de la paroisse de Crecy et honnête fille Anne Deveau fille de M° Silvin Deveau sergent royal en cette ville et d’honnête femme Anne Horue de cette paroisse et vû le certificat de la publication des trois bans de mariage faite sans opposition en la paroisse de Crecy signé Courtin curé en datte de ce jour d’huy et n’estant trouvé aucun empêchement, Je curé de l’église Nostre Dame de Mehun soussigné les ay reçus à la bénédiction nuptiale laquelle le leur ay donné après qu’ils se sont donnés leurs mutuels consentements de mariage selon la forme prescrite par la Ste Eglise en présence de Claude Louvet aussy M° paptier Estienne Chevalier, mareschal beau-frère et cousin dud. Esmond

Installé à Lury sur Arnon, il y décédera le 21 mai 1706.
-

Georges Benetier et Marie Gilles


Papetier. Le mariage eut lieu le 3 octobre 1692 :

Aujourd’huy troisiesme octobre quatre vingt douze a été par moy curé de Crecy soussigné célébré le mariage d’entre Georges Benetier papetier, vef d’Antoinette Polaniou et Marie Gille après les fiancailles et publication des bans faite et après avoir donné leur mutuel consentement de mariage en présence de Claude Couty et de Gaspard Couty, leurs cousins, Jacques Richard.

Enfants du couple :
Jacques Gibordelle et Marguerite Gaultier

Papetier. Le nom de l’époux s’est écrit «Gibourdel» «Gibourdelle» etc...

Enfants nés à Crecy :
-
Crécy-Mehun sur Yèvre 1700-1730

Claude Couty et Jeanne Pipé


Il est possible que Claude Couty et Jeanne Pipé se soient mariés
à Foecy vers 1706. (voir le mariage le 3 février 1703 d'Etienne Pipé et de Marguerite Couty à Crécy)

Deux enfants naquirent de cette union :
Jeanne Pipé est décédée le 10 septembre 1710 à l'âge de 26 ans.

Devenu veuf, Claude Couty alla se remarier en 1714 à Lazenay avec Anne Vinet, puis s'installa à Loches (Indre et Loire).


Jean Flety et Catherine Petit


Compagnon papetier. Enfants nés à Crecy :
Après cette naissance, le couple quitta la papeterie de Crecy pour aller travailler à celle de Lury sur Arnon (Cher)

Antoine Gibordel et Jeanne Poupardin


Le couple se maria à Crecy le 18 septembre 1709.

Aujourd’huy dix huitiesme juin mil sept cens neuf après les fiançailles et publications de bans faites suivant les ordonnances de ce diocèse sans opposition de bans entre Antoine Gibordelle papetier fils de M° Jean Gibordelle aussy papetier et de feu Anne Arnault et Jeanne Poupardin fille de Jean Poupardin et de Silvine Boucat et ne s’étant trouvé aucun empeschement de notre costé aussi bien que du costé de Mr le curé de Reuilly et de Mr Povart curé de Lazenay comme il appert par les certificats tous deux en datte du 17 ème du courant ; j’ay soussigné curé de la paroisse de Crécy les ay receu à la bénédiction nuptiale après qu’ils se sont donné leur mutuel consentement de mariage selon la forme prescrite par la Sainte église en présence de Jean Gibordelle père, de Paul Gibordelle  frère, de Marie Gibordelle soeur, Marie Lesourd belle-mère, Jean Poupardin père, Silvine Boucat mère, Silvain de la Croix, oncle Pierre de la Croix, cousin germain, Louis Bonnet maître chirurgien, Robert Bonnet, Guillaume Buacoutras, Marguerite Baudoin tous parens et tesmoins.


Après ce mariage, le couple s’installa un temps à Lazenay (Cher), puis vers 1715, à la papeterie de Reuilly (Indre).
-

François Bergery et Etiennette Loiseau

Aujourd’huy septiesme janvier mil sept cens seize après les publications et fiancailles faites selon les ordres de ce diocèse d’entre François Bergery fils de deffunts Claude Bergery et de Dominique Chap.... ses père et mère et d’entre Estiennette Loiseau veuve de Claude Cha... ne s’estant trouvé aucune opposition tant en cette église qu’en celle de Rive diocèse de Grenoble .........signé Draliat, curé de Rive légalisé par Mr. de Grenoble le 9 décembre 1715, signé Teste et la permission de Mr. de Bourges signé la Porte du 26° décembre, signé Collet et la Porte, duement légalisé à Bourges, j’ay curé de la paroisse de Crecy les ay receu à la bénédiction nuptiale après qu’ils se sont donné leur mutuel consentement de mariage en présence de Claude Bernard papetier et Elisabeth Gouselle son épouse, Jean Gigot, Raymond  Mauger et René Richou tous amis et tesmoins qui ont déclaré ne scavoir signé


Jean Couty et Catherine Fleury


Maître papetier. Fermier du moulin à papier.

Si l'on en croit le contrat passé par Maître Chenu, notaire royal à Mehun sur Yèvres ci-dessous, Jean Couty s'était installé à cette date à la papeterie de Crecy. Auparavant, il avait travaillé à la papeterie de Loches
(Indre et Loire) où il s'était marié en 1707, puis à celle de Truyes (Indre et Loire)

Extrait des Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher - 1936
(page 198)

V. M. Ponroy montre également trois clichés gravés sur bois : Au sujet du troisième, qui porte l'inscription suivante
:

PAPIER -O- FIN FAIT
PAR - IEAN COUTY
A CRESY — PROCHE
MEVN    -    ANBERY


M. Ponroy donne lecture du contrat passé en 1721, devant M° Chenu, notaire à Mehun-sur Yèvre, entre François Pinault, au nom de Mathias Lebègue, maire de Bourges et le papetier Jean Couty. Par cet acte, ce dernier prend en location pour neuf ans deux moulins à papier sis à Crécy, moyennant un loyer annuel de 400 livres, 2 rames de petit papier, 2 rames de grand papier, plus douze anguilles.

Enfants du couple, né à Crécy :
Catherine Fleury est décédée le 16 octobre 1741. Elle était âgée de 55 ans. Jean Couty est décédé le 17 août 1759, âgé de 77 ans.
-
Crécy-Mehun sur Yèvre 1730-1760

Jean Tardy et Jeanne Couty


Le mariage eut lieu le 9 novembre 1734 en l'église de Crecy :

Le neuf novembre mil sept cent trente quatre après les fiançailles et les trois publications des bans aux prônes de nos messes paroissialles par trois divers dimanches consécutifs entre Jean Tardy papetier veuf de Françoise Gibordel de la paroisse de Lazenay pour lui d’une part et Jeanne Couty fille de Jean Couty et de Jeanne Fleury de cette paroisse pour elle d’autre part auxquelles publications personne ne se seroit opposé. C’est pourquoi vu le certificat des trois mêmes publications des bans faites en la paroisse de Lazenay avec réclamation d’un empêchement d’affinité du deux ou troisième degré dont les parties ont obtenu dispense etc.............. le certificat et congé du sieur curé de Lazenay en datte du premier novembre mil sept cent trente quatre nous les avons admis à la bénédiction nuptiale que nous leur avons donné en présence de Jean Couty, Claude Couty, Gilles Fouchet, Catherine Fleury, Jean Taillandier et autres qui ont déclaré ne savoir signer de ce enquis hors les soussignés.

Enfants, nés à Crecy : Jean Parjeudy et Anne Couty

Compagnon papetier, A la lecture de l'acte de mariage, on apprends que Jean Parjeudy était le
fils de feu Jean Parjeudy et de Marie Pijaut, né vers 1714 à "Mehun sur Loire". Il s'agit de la ville de Meung sur Loire (Loiret)

Le couple se maria le 11 octobre 1740 :

Le onze octobre mil sept cent quarante après les fiancailles et les trois publications des bans faites au prône de nos messes paroissialles par trois divers dimanches ou fêtes consécutifs entre Jean Parjeudy, garçon papetier âgé de vint sept ans, fils de feu Jean Parjeudy vivant marchand papetier et de Marie Pijaut de la paroisse de St Pierre de Mehun sur Loire diocèse d’Orléans pour lui d’une part et Anne Couty, âgée de vint deux ans, veuve de Silvain Gautier, vivant manoeuvre de cette paroisse pour elle d’autre part, auxquelles publications personne ne se seroit opposé. C’est pourquoi ne nous aiant paru aucun empêchement ni canonique ni civil, vû le certificat des trois publications des bans faites en l’église de St Pierre de Mehun sur Loire par Mr. le curé de la dite paroisse en datte du douze septembre dernier, signé Miron, vû aussi l’acte du consentement au dit mariage donné par la veuve Parjeudy, mère du dit Jean Parjeudy etc ....... après avoir pris le mutuel consentement des parties et celui de Jean Couty, père de la dite Anne, les avons admis à la bénédiction nuptiale que nous leur avons donnée en présence du dit Jean Couty, Antoine Couty frère, Jean Tardy papetier et Michel Bourgoin journallier beaux frères de la dite Ane Couty, tous de cette paroisse qui ont déclaré ne savoir signer de ce enquis, hors les soussignés


Une enfant naquit à Crécy :
Vers 1742, Jean Parjeudy et sa femme quittèrent la papeterie de Crécy pour aller travailler à celle de Sainte Lizaigne

Jean Couty et Marie Lecomte


Jean Couty, fils d'autre Jean Couty et de Catherine Fleury était né à
Truyes (Indre et Loire) le 23 février 1718. Papetier comme son père, Jean Couty se maria à Crecy le 17 février 1744 :

Le dix sept février mil sept cent quarante quatre après les fiançailles et les trois publications des bans aux prônes de nos messes paroissialles par trois divers dimanches consécutifs entre Jean Couty papetier âgé de vingt six ans, papetier demeurant chez son père, fils de Jean Couty marchand papetier et de défunte Catherine Fleury pour lui d’une part et Marie Le Comte, âgée de dix neuf ans, domestique fille de défunt Guillaume Le Comte, vivant manoeuvrier et de défunte Perpetue Vuiollat pour elle d’autre part, tous de cette paroisse auxquelles publications personne ne se seroit opposé. C’est pourquoi ne nous ayant paru aucun empêchement canonique ni civil, après avoir pris le mutuel consentement des parties et celui de Jean Couty , père du dit Jean Couty et de Gabriel Le Comte, journallier, oncle et tuteur de la dite Marie Le Comte et toutes les autres cérémonies et ordonnances en tel cas requises observées, nous avons admis les dites parties à la bénédiction nuptiale que nous leur avons donné en présence du dit Jean Couty père, Louis et Antoine Couty, frères du dit Jean Couty, papetiers de cette paroisse et du dit Gabriel Le Comte de celle de Quincy qui ont déclaré ne savoir signer de ce enquis hors les soussignés.


Enfants, nés à Crécy :
Vincent Gastebois et Marie Deschaux

Vincent Gatebois (ou Gastebois)  était un grand voyageur. Originaire de la Rochelle, il était installé depuis un an à la papeterie de Vizille (Isère) lorsqu’il se maria le 26 février 1743 avec Marie Deschaud (ou Deschaux). La cérémonie à peine célébrée, le couple quitta Vizille pour aller travailler  à la nouvelle papeterie qui s’était créée à Langlée (Chalette sur Loing Loiret) une dizaine d’années auparavant. C’est là que les deux premiers enfants du couple naquirent : Catherine, baptisée le 7 août 1743 et Marie Renée le 11 juin 1745. Puis, probablement lassé par cette papeterie,  un peu trop moderne à son goût, il quitta les lieux. Nous retrouvons notre couple quelques dix ans plus tard à la papeterie de Crécy/Mehun sur Yèvre

Papetier. Enfants nés à Crécy :
Marie Deschaux est décédée le 24 mars 1761. Elle était âgée de 38 ans.

Vincent Gastebois et Anne Lecoeur


Le mariage eut lieu le premier février 1762 à Mehun sur Yèvre


Antoine Couty et Magdeleine Fournier


Antoine Couty, fils de Jean Couty et de Catherine Fleury était né à Crécy le 5 novembre 1724.

Le couple se maria à Crecy le 24 octobre 1758.

L’an mil sept cent cinquante huit  le vint quatrième jour du mois d’octobre après la publication des bans du futur mariage entre Antoine Couty âgé de trente quatre ans papetier fils de Jean Couty papetier et de défunte Catherine Fleury de cette paroisse d’une part, et Madeleine Fournier âgée de vint deux ans, fille du défunt Antoine Fournier vigneron et de Françoise Archambault de fait  de cette paroisse et de droit de la paroisse de St Cyr d’Issoudun d’autre part faite au prône de la messe paroissiale par trois dimanches savoir le huit, le quinze et le vint deux du présent mois, tant en cette église qu’en celle de St Cyr d’Issoudun, sans qu’il se soit trouvé aucun empêchement ou opposition ainsi qu’il m’est apparu par le certificat de Mr le curé de St Cyr par lequel il consent aussi que je reçoive les susdites parties à la bénédiction nuptiale, en datte du vint trois dudit mois, ainsi signé Testard. Et après les fiançailles célébrées le vint deux du même mois, Je soussigné prêtre curé de cette paroisse ai reçu en  cette église le mutuel consentement du mariage des susdites parties, et leur ai donné la bénédiction nuptiale avec les cérémonies prescrites par la sainte église présent et consentement Jean Couty père dudit Antoine Couty et de Françoise Archambault mère de la dite Madeleine Fournier et encore en présence de Jean Couty et Louis Couty papetiers, frères, Michel Bourgoin, beau-frère, Pierre Bourgoin laboureur neveu maternel  dudit Antoine Couty, tous de cette paroisse, témoins lesquels nous ont attesté ce que dessus sur le domicile, l’âge et la qualité des dites parties, et ont déclaré ne savoir signer de ce interpellé, hors le soussigné.

Après le mariage, le couple quitta Crécy pour aller travailler à la papeterie de Langlée où nous le retrouvons dès 1761 avec la naissance de leur premier enfant.
-
Crécy-Mehun sur Yèvre 1760-1790


Jean-Joseph Bouillet et Marie Gastebois


Papetier.

Le couple s’était marié à Crécy le premier février 1762, mais le curé ayant oublier de noter cet acte de mariage sur le registre paroissial, Jean-Joseph Bouillet fit faire la rectification nécessaire en date du 6 janvier 1765 :

Le six janvier mil sept cent soixante et cinq Jean Joseph Bouillet papetier nous a prié pour sa satisfaction et pour assurer l’état de ses enfants d’inscrire sur les présents registres son mariage avec Marie Gastebois s’étant aperçu que feu Mr. Ladenise curé de cette paroisse avoit obmis cette acte sur les registres à cause de son indisposition lors de son dit mariage pour quoy il a fait paroitre devant nous Mrs Pierre Joseph Moyret propriétaire du moulin à papier de cette paroisse, François Lobret, Simon.... marchands à Mehun, Etienne Richou papetier et Jean Couty aussi papetiers qui nous ont assuré que le dit Jean Joseph Bouillet veuf de Jeanne Ignace Perault avoit reçu la bénédiction nuptiale et conjoint en légitime mariage le premier février mil sept cent soixante et deux par mon dit Sieur Curé avec Marie Gastebois fille mineure de Vincent Gastebois et de Marie Deschaux les  cérémonies de la Ste église en tel cas requises observées en présence dudit Vincent Gastebois et des témoins dénommés de l’autre part et qui ont dit ne savoir signer enquis sauf les soussignés.le présent acte pour servir en tems et lieu au dit Bouillet et aux siens lorsque besoing sera foy devant y estre adjoutée comme à l’acte qui auroit esté dressé dans le tems de son dit mariage.
-
Etienne-Jacques Faucon et Françoise Lelong.


Papetier. Le couple s’est marié en l’église de Saint-Symphorien de Crécy le 18 juin 1766.

Le dix huit juin mil sept cent soixante cinq après la publication du futur mariage d’entre Etienne Jacques Faucon papetier fils de Jacques Faucon papetier et de Marie Manière ses père et mère de la paroisse de St Pierre de Meulle diocèse de Lisieux pour le domicile de droit d’une part avec Françoise Lelong fille mineure de feu Jean Lelong journalier et de feue Jeanne Preau ses père et mère procédant sous l’autorité de François Mabillat boulanger son tuteur de cette paroisse d’autre part faite tant en cette église le douze, seize et dix neuf may qu’en celle de St Pierre de Meulle le vingt huit avril, le cinq et douze may sans qu’il se soit trouvé aucun empêchement ni opposition, etc .....Vu l’extrait de baptême du futur et consentement par écrit du feu dit père passé par devant Girette notaire à Singlier en date du cinq may aussy signé Girette, les fiancailles célébrées le seize juin, Je curé soussigné ai reçu en cette église le mutuel consentement des sus dites parties et leur ai donné la bénédiction nuptiale avec les cérémonies de la Ste église. Présents en consentant Mr. Pierre Joseph Moyret, propriétaire, chef du moulin à papier, François Lebrelhabitant à Mehun, François Mabillat boulanger, tuteur de la fille, François Lelong, François Collin, perruquier qui nous ont attesté que le futur demeuroit depuis sept ans environ en cette paroisse, vû encore les extraits mortuaoires des père te mère de la dite future délivrés par monsieur Maritier, curé de Reuilly, le cinq mars, celui de baptême délivré par monsieur le curé, vû encore l’acte de tutelle passé à Mehun, desquels témoins nous ont attestés ce que dessus pour l’âge, qualité, domicile des dites parties et ont signé avec mous, sauf la future et son dit frère, François Lelong.

Enfants :
-
Gabriel Lecuyer et Souveraine Licol


Le couple avait travaillé à la papeterie de Crécy.

Gabriel Lecuyer était veuf de Françoise Coste.  Souveraine Licol était veuve de Ferreol Berthonnet. Ce dernier était mort à l’âge de 41 ans à l’Hotel Dieu de Bourges le 19 juin 1761. Dans l’acte de décès il est dit qu’il était natif d’Annonay en Vivarais. A noter que Ferreol Berthonnet et Souveraine Licol avaient eu un enfant à Thiers Saint-Jean le 28 août 1747, prénommée Claudine
Gabriel Lecuyer et Souveraine Licol se marièrent le 22 janvier 1765 à Crécy - Mehun sur Yèvre (Cher)

Le vingt deux janvier mil sept cent soixante et cinq après la publication des bans du futur mariage entre Gabriel Lecuyer veuf de deffunte Françoise Coste, papetier en cette paroisse d’une part et autre Souveraine Licol papetière veuve de feu Ferriolle Berthonet faite en cette église par trois jours de dimanches ou festes consécutifs sans qu’il se soit trouvé aucune opposition ou empêchement  les dites publications faites le trente décembre le premier et sixième janvier les fiancailles célébrée le vingt janvier vû les extraits mortuaires des époux et épouse des deux futurs celui de Fériolle Berthonet délivré par Monsieur Develard chapelain de l’Hôtel Dieu de Bourges celui de Françoise Coste par Monsieur Bonefond curé de Chalette diocèse de Sens dument légalisé et en date du vingt neuf septembre mil sept cent soixante et un et ainsi signé Bonnefon curé De voisin juge et celuy de Fériolle Berthonet à Devélard en l’an mil sept cent soixante et quatre j’ai prêtre curé soussigné ai reçû le mutuel consentement des susdites parties présentes et consentantes Monsieur Pierre Joseph Moyret proprietaire du moulin papetier, Jean Tillou papetier, Guillaume Prifaudeau ,Martin Richou François Forcey Simon et François Richou tous de cette paroisse qui ont dit ne savoir signer signé de ce enquis.

Alexandre Moyret et Ursule De la Varenne


Propriétaire de la manufacture de papier.

Le mariage eut lieu en l'église de Mehun sur Yèvre (Cher) le 30 mai 1781 :

L’an mil sept cent quatre vingt un le trente may après la publication d’un ban de futur mariage entre Mr Alexandre Moyret fils mineur de Mr Pierre Joseph Moyret négociant et maître de la manufacture de papier de Crécy lès Mehun et de feu Dame Marie-Anne Fozelle de la Croix, ses père et mère de fait et de droit de laditte paroisse de Crecy pour lui d’une part, et demoiselle Ursule Delavarenne fille mineure de feu Mr Maître Etienne Delavarenne conseiller du Roy ancien prevost et lieutenant à la police de cette ville ; et de dame Jeanne-Marguerite Fleurant aussi ses père et mère de cette paroisse pour elle d’autre part faitte tant dans cette église que dans celle dudit Crécy au prône de notre messe paroissiale le vingt quatre du courant jour de l’ascension notre S. J. C. sans qu’il se soit trouvé aucun empêchement ni opposition ainsi qu’il m’a paru par le congé le certificat de Mr le curé de crécy par lequel il permet que je reçoive aux fiançailles la bénédiction nuptialle les susdittes parties en datte du vingt sept du courant, vu la dispense des deux autres bans et des fiançailles donnés par Mr Bingy, vicaire général de Monseigneur l’Archevêque de Bourges en datte du vingt six du courant signé Bungy  vicaire général, contresigné Merle de la brigade, insinué et controllé au greffe des insinuations ecclésiastiques, le mesme jour que la dispense
Les parties s’étant approchées des sairments à l’effet de leur mariage et des fiançailles célébrés immédiatement approuvé le mariage, selon la dispense cy-dessus, Je André Delavarenne prestre religieux de l’ordre de Citeaux  frère de l’épouse avec le consentement et en la présence de messire Marc-Paul Costrenou chanoine desservant cette paroisse ai reçu en cette église le mutuel consentement des susdittes parties et leur ai donné la bénédiction nuptiale présent et consentant le père de l’époux la mère de l’épouse François, Etienne Delavarenne frères de l’épouse Jean Goutelle Lieutenant particulier François Marc Goutelle procureur du Roy François Jourdin Messieurs Marc Paul Corbin desservant François Macari François Coudereau chanoine de cette église lesquels nous on attesté tout ce que dessus sur l’âge, le domicile et qualités des susdittes parties et ont signé avec nous.

Enfants du couple, nés à Crecy :
----->

Charles Genest et Marie Josephe Reverson/Reverchon


Papetier. Un enfant du couple est né à Crécy :
Marie Josephe Reverchon est décédée le 4 octobre 1781, âgée de 29 ans. Etaient présents Jean Tardy, Jean Bernardon, Pierre Jamet, tous papetiers.

Devenu veuf, Charles Genest se remaria :


Charles Genest et Jeanne Boucat


Papetier. Le couple s'est marié le 7 février 1782 ;

Le sept février mil sept cent quatre vingt deux après la publication des bans du futur mariage d’entre Charles Genest, veuf en premières nopces de feue Marie Joseph Revercheron, papetier de cette paroisse d’une part et Jeanne Boucat, fille majeure de feu Denis Boucat manoeuvre et de feue Jeanne Manoeuvrier domestique aussy de cette paroisse d’autre part fait aux prosnes de ma messe paroissiale par trois jours de festes ou dimanches consécutifs etc..... sans qu’il se soit trouvé aucun empeschement ou opposition, les fiancailles célébrées dans cette église le trois de ce mois etc...... j’ai curé soussigné pris le mutuel consentement des parties et leur ai donné la bénédiction nuptiale les cérémonies de la Ste Eglise observées. Présents et consentant Jean Couty, Marc Desandes, Léonard Mansier, Jacques Faucon papetiers qui nous ont attestés ce que dessus pour l’âge, qualités des sus dites parties et ont ainsy déclaré ne scavoir signer enquis.

Enfants, nés à Crecy :

Registres paroissiaux - version numérisée -Archives départementales du Cher