La communauté des Gauchers


---oooOOooo---

clocher aux Biefs


Sur le territoire de la commune de Saint-Bonnet des quarts se trouvait, au moins depuis le début du 17° siècle, une communauté familiale importante dénommée les Gauchers. Elle a subsistée jusqu’à la fin de l’ancien régime.

Elle était située au lieu des Biefs, appelé autrefois Saint-Jacques des Biefs. D’après l’inventaire fait en 1764 (A.D de la Loire, B 1207), de nombreux bâtiments possédaient des galeries permettant la circulation des personnes entre les diverses pièces situées à l’étage. Ces galeries devaient d’ailleurs être quelque peu encombrées de divers coffres et autres petits meubles. Ainsi, l’homme de loi chargé de cet inventaire signale dans sa description.”De là, nous sommes allés et montés par un escallier en bois, sur une gallerie où au bout de la gallerie nous avons trouvé deux coffres de sappin ferrés et fermant à clef”. Il y avait également un clocher. Dans l’inventaire de 1764 déjà cité, il est écrit “De là nous sommes allés dans une espèce de petit clocher où il ne s’est rien trouvé que la cloche qui n’a été estimée. Dans sa notice rédigée en 1844, Jean-Marie Jacquet écrit : “Jacques Jacquet..... fit bâtir le clocher ; il fut le parrain de la cloche dont la date est de 1757. la marraine fut Claudine Jacquet, sa soeur, épouse de François Barret, dont la cloche porte aussi son nom. Ce clocher existe encore. En voici une vue photographique prise en 1990




- Première partie du texte

- Deuxième partie du texte 

- Troisième partie du texte

- Quatrième partie du texte